Film
FILM – SCREAM (2022)

FILM – SCREAM (2022)

Je suis une très, très grande fan de la saga Scream. Je connais les 4 premiers films par cœur et c’est toujours un plaisir de les revoir. J’attendais ce cinquième film depuis un petit moment déjà et mon impatience a été décuplée face aux nombreuses images et bande annonces que l’on voyait passer sur internet. C’est avec un bonheur non dissimulé que je peux aujourd’hui vous annoncer avoir vu ce film tant attendu. Je dirais même mieux : une fois de plus, le pari est réussi et ce film sera sûrement dans mon top ciné de l’année 2022.

Je vais vous l’avouer, j’avais peur de ce qu’allait donner un Scream sans le grand Wes Craven aux commandes mais c’est finalement un bel hommage à son travail qu’ont effectué Tyler Gillett et Matt Bettinelli-Olpin. On retrouve dans ce nouvel opus tous les codes de ses prédécesseurs, mais c’est aussi un film qui innove et se démarque dans la franchise.

Qui dit nouveau film 11 ans plus tard, dit tout nouveau personnages. Je ne les ai pas tous apprécié, mais les deux sœurs Carpenter ont su attiré mon attention. J’ai adoré leur force de caractère et l’histoire autour d’elle. J’ai aussi beaucoup aimé Mindy grâce à ses connexions avec les anciens films mais je n’en dirai pas plus, ça serait vous gâcher le plaisir.

Et Mindy n’est pas ici le lien avec tout les autres films de la saga. Ce nouveau Scream est empli d’easter eggs plus ou moins évidents qui m’ont ravie. Beaucoup de détails et de références permettent d’encrer ce film dans la saga mais il fait en même temps office de reboot, ce qui permet à ceux qui ne connaissent rien des films précédents d’apprécier ce film. De plus, comme les films précédents, Scream (2022) n’est pas seulement un bon et divertissant slasher, il continue à donner la part belle aux réflexions sur le monde du cinéma d’horreur et plus encore, sur la saga à laquelle il appartient. C’est une des choses que je préfère dans les films Scream, on y retrouve une certaine lucidité sur ce qui fait leur force mais aussi leur faiblesse, sans pour autant chercher à nier ce qui pêche un peu.

Mais Scream c’est aussi du divertissement, du gore, de l’humour et de l’investigation. L’affiche nous disait « The killer is on the poster » et ça m’a tout de suite donné envie d’en savoir plus. Je ne vais pas vous mentir, la grande révélation finale n’a pas été des plus surprenantes mais pour autant, je n’ai pas été déçue. J’ai trouvé ça intéressant d’analyser plus en détail ce qu’il se passait, et j’ai surtout été satisfaite d’avoir décodé ce que j’avais sous les yeux correctement et de voir que je suis presque devenue une experte en ce qui concerne le personnage de Ghostface.

Pour parler un petit plus de l’intrigue, je l’ai adorée. C’est toujours notre bon vieux Ghostface qui vient semer la panique dans la petite ville de Woodsboro et en même temps, ce cinquième film a apporté beaucoup de nouveautés. Les réalisateurs se sont amusés à jouer avec les codes des films d’horreur et les technologies que nous avons à disposition maintenant. Certaines scènes ont fait monté ma tension cardiaque de plus d’un cran. Le film fait presque 2h mais je n’ai pas du tout vu le temps passer. Dés les premières secondes j’ai été prise dans l’histoire. J’ai eu peur, j’ai ri, j’ai même pleuré et je peux vous affirmer que ce nouveau Scream est à peine sorti qu’il s’est hissé dans le top de mon classement.

Je n’ai qu’une hâte, acheter le blu-ray et revoir ce film en boucle. Je l’ai attendu pendant des années et je dois dire que l’attente en a valu la peine. Ce nouveau Scream se fond très bien dans la saga, tout en lui donnant un souffle nouveau. Je suis sortie du cinéma en me disant que c’était une très bonne conclusion pour cette franchise et que je priais pour qu’il soit le dernier. Cependant, à force de voir certaines théories émergées ou se confirmées, si l’on parle de celle sur Kirby (Scream 4), je serais curieuse de voir ce qu’un sixième film pourrait donner.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :